Visite d'un géologue

Publié le par aurelie&mic.

Visite d'un géologue à Orroir

Aujourd'hui, le frère d'un collègue d'Aurélie nous a accompagné à la maison d'Orroir pour nous donner son avis sur le terrain.
Arrivé sur place, il reconnait et me dit être souvent venu faire des ballades étant plus jeune.
Petit topo rapide. Il s'agit d'une épaisse couche de sable dans laquelle la maison est installée. Les couches sont horizontales nous a-t-il précisé. En dessous de cette couche de sable, de l'argile. Si la maison avait été sur le lit d'argile, il nous aurait déconseillé de l'acheter car c'est beaucoup moins stable et propice à des mouvements de terrains.
De plus, la pente est très douce, donc pas de risques à priori.
Ensuite, petit tour du jardin avec une recherche de pollution.  En effet, il est spécialisé maintenant dans l'étude des sols d'un point de vue environnemental.
Après un petit tour, il nous explique que du bois a été brulé à certains endroit et nous montre des morceaux qu'ils ne faudra pas faire bruler car ils pourraient dégager des polluants qui pourraient s'infiltrer dans le sol. Par contre, d'autres branches sont présentes et sont parsemées de petits champignons blancs. Il faudrait les laisser se décomposer sur place car ils sont capables de s'infiltrer dans le sol, de fixer et de neutraliser ces polluants.
Il nous propose ensuite de faire nous même un relevé de quelques échantillons dans le sol pour voir s'il y a une pollution (nitrates, métaux lourds...). Cela n'a rien d'insdispensable, mais pour nous rassurer, c'est intéressant de la faire.

La méthode.
Diviser le jardin en trois partie. Le devant, la première moitiée jusqu'en dessous de la cabane puis tout le bas du jardin. Creuser dans chacune de ses zones, par ci par la à une profondeur de 15 cm et prendre un peu de terre. Mélanger le tout et transmettre l'échantillon à un institut dont il nous donnera l'adresse. On aura donc une idée de la pollution du sol.
Pour moi, il va y avoir un intéret en bas du jardin. N'oublions pas qu'il s'agit d'un système d'épandage pour les eaux usées et que parfois certaines personnes (genre les anciens proprios) peuvent y déverser des produits toxiques (acide, dissolvants, white spirit...) bref, des trucs bon pour notre potager !
A suivre donc.
En tous cas, cette matinée nous aura permis de nous conforter dans notre choix, et en plus d'avoir l'avis d'un géologue, avec une casquette écolo, ça le fait quand mêle!!.
Un grand merci à lui et à son frère.  ;-)

Publié dans La maison d'Orroir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article